Peut-on éliminer lapport en calcium en arrosant simplement ?

Peut-on éliminer lapport en calcium en arrosant simplement ?

Il peut nous sembler, selon le type deau avec lequel nous arrosons, que celle-ci peut transporter suffisamment de calcium et de magnésium pour ne pas avoir à ajouter des engrais riches en ces éléments. Quest-ce qui est vrai dans cela ? Sommes-nous simplement en train de gaspiller de largent et de surfertiliser nos cultures ?

Nous lavons toujours dit, le calcium est une garce . Cest lun des macroéléments (macroélément secondaire) qui pose le plus de problèmes. Normalement, cest toujours dû à des carences, même si nous avons un excellent plan de fertilisation en calcium. Comme nous lavons dit dans larticle sur le calcium , sa mobilité est assez limitée et il est très difficile de labsorber par le système racinaire (fichu Caspary Band…).

Si nous faisons une analyse de leau , comme nous lavons vu dautres fois, nous aurons une série dions (cations et anions) qui fournissent des nutriments au sol et donc à la culture.En tenant compte de cela et si nous faisons les choses correctement, nous pouvons réduire la quantité dengrais que nous ajoutons au sol.

Ce quune analyse de leau peut nous montrer sur le calcium

Si nous prenons une analyse deau typique, nous aurons différentes valeurs de calcium (Ca++), mesurées en ppm (parties par million) et en milli-équivalents par litre. Les valeurs moyennes, selon la région, peuvent être de 7, 9 et jusquà 14 meqL. Si nous faisons le calcul, et avec la dose que nous irriguons par hectare, cela représente beaucoup de calcium dans le sol.

Alors pourquoi appliquons-nous du calcium au sol ?

Voyons dabord combien de kg de calcium sont appliqués, en fonction du MeqL de cet élément dans leau dirrigation et des mètres cubes avec lesquels elle est irriguée.

Voyons quelle quantité de calcium est ajoutée :

Et maintenant, combien de magnésium est apporté :

Ceci, lorsquon lextrapole à la dose deau dont une culture a besoin, ce sont de nombreux kilos et unités dengrais qui sont fournis, uniquement par larrosage.

Voyons les valeurs quantitatives .  Un programme dirrigation déficitaire (déficit !) pour les agrumes, plus précisément la variété de citron fine, a besoin, au minimum, de 5 600 à 7 500 mètres cubes par hectare. Avec une concentration de 9 meqL de calcium (rien dinhabituel), nous appliquerions entre 1 000 et 1 400 kg de calcium au sol.

En faisant des chiffres, avec du nitrate de calcium , à un prix de 0,40 €kg standard, nous sortirions de notre poche entre 400 et 560 € par hectare et par an. Non négligeable, nest-ce pas ?

Et tout ceci, de même avec le magnésium.

Toute la montagne nest pas de lorigan avec du calcium

Quand il semble que nous pouvons arriver à nous comprendre avec le calcium, il sen va et nous donne une claque. Tout nest pas si beau et cette règle nest pas toujours respectée.

Sil est vrai que nous fournissons du calcium et du magnésium avec leau dirrigation, cet élément est très sensible à la présence dautres éléments, comme le magnésium, et donne toujours des problèmes.

Pour un plan de fertilisation correct, quelle que soit la culture, le rapport entre le calcium et le magnésium (CaMg) doit être dau moins 2 (idéalement 5).

Par conséquent, tant que nous arrosons avec un rapport CaMg de 2, nous pouvons remplacer presque complètement lapport en calcium. Ensuite, bien sûr, il faudra utiliser quelques astuces pour mobiliser encore plus de calcium (comme apporter des micro-éléments, jouer avec le pH, etc.).

Sans un ratio CaMg de 2, nous nallons nulle part

Obtenir ce ratio dans une eau dirrigation nest pas si courant. Il arrive que le calcium soit bien au-dessus de ce rapport de 2 au magnésium, ce qui est bon tant quil ne dépasse pas 5. Dautres fois, cest le contraire qui se produit, nous avons un rapport CaMg de 1,5 ou même moins. Par conséquent, notre règle nest pas remplie.

Si tout cela ne suffisait pas, voici dautres causes qui produisent une carence en calcium dans la culture, même si les niveaux sont adéquats dans le sol :

  • Rayonnement élevé et taux de photosynthèse élevé.
  • Irriguez avec une conductivité électrique (EC) élevée.
  • Concentrations élevées dion ammonium (NH4) au lieu de nitrate (NO3).
  • Faible teneur en phosphore dans le sol.

Avez-vous des problèmes de floraison, de peseta dans vos cultures ?