Le fumier dans le potager biologique

Y a-t-il des différences entre les différents fumiers pour notre potager ?

Cest une question rhétorique, je sais, mais je devais la poser. La réponse est évidemment un oui retentissant. Il y a beaucoup de différences entre les différents fumiers. Voyons maintenant les différences générales entre eux. Examinons dabord quelques directives générales pour lapplication du fumier dans le jardin. Il va sans dire que si le mot engrais est aujourdhui associé aux sacs dengrais chimiques, le fumier est lengrais par excellence depuis que lhomme laboure les champs.

Quy a-t-il dans un fumier ?

Les maisons commerciales nous vendent des engrais composés, avec des éléments principaux comme le NPK (azote, phosphore et potassium), parfois enrichis en certains nutriments secondaires (magnésium, calcium et soufre) et même enrichis en micronutriments (fer, manganèse, zinc, bore, chlore…). On peut donc penser que si lhomme a cultivé avec du fumier, des cendres et des sous-produits de la vie quotidienne, on peut en conclure que tous ces éléments dont les plantes ont besoin sont contenus dans le fumier ? Et la question suivante est : avons-nous alors besoin dengrais complexes ?

Tant de questions qui ont toutes des réponses. Tout dabord, nous devons avoir une dimension historique du temps et de lespace pour commencer à soulever les réponses appropriées.Au début des temps, lorsque lhomme commence à cultiver et cesse dêtre nomade, il trouve des sols vierges, pourvus de tous les éléments minéraux et organiques nécessaires à la culture. Il cultive, cultive et continue à cultiver. Ainsi depuis des milliers dannées. Inévitablement, le sol sépuise . Il ny en a plus. “Les poulets qui rentrent pour les poulets qui sortent.” Si nous retirons des nutriments du sol pour les donner à la plante, nous devons les reconstituer en fertilisant le sol.

Le fumier est-il donc suffisant pour reconstituer le sol ?

En analysant les fumiers les plus courants, on trouve dans chacun deux quelques quantités du fameux triplet NPK, mais pas assez pour les rendements de la production industrialisée actuelle. En effet, presque tous les fumiers manquent avant tout dune concentration adéquate de phosphore sous sa forme P2O5. Ce que fournit réellement un fumier, cest une bonne fraction de matière organique fraîche et de lazote principalement mais surtout sous forme organique. Un temps de décomposition est donc nécessaire pour que la fraction organique de lazote devienne minérale. Normalement, pour un potager, un réapprovisionnement avec du fumier composté, du compost fait à partir de déchets végétaux, etc. Bien que parfois, beaucoup dentre nous aient dû ajouter un petit supplément de nutriments sous forme dengrais chimique pour obtenir plus de tomates, plus de fruits etc etc etc. Il ny a rien de mal à cela. Cest une décision respectable comme une autre. Lazote est de lazote, le calcium est du calcium, doù quils viennent. Cest de la pure chimie. Dans le tableau périodique des éléments, il ny a pas de mauvais calcium et de bon calcium.

Puis-je “verser” et planter ?

Cest peut-être la question que lon se pose le plus souvent lorsquune remorque avec son ” pi pi pi pi pi pi” caractéristique en marche arrière, décharge quelques centaines de kilos de fumier à la ferme. Dans les livres, tout est beau, mais ensuite nous avons ce tas de m…. dont nous ne savons pas quoi faire.

[pullquote le fumier est la meilleure chose à faire.pullquote]

Nous devons tenir compte du fait que lapplication directe de fumier frais dans lhorizon le plus superficiel de notre sol va modifier à court terme les caractéristiques de notre sol : spongiosité, conductivité, pH, et même température !  Et beaucoup de ces fumiers sont accompagnés de petits cadeaux dont nous souffrirons plus tard (graines de plantes adventices). Oui mes amis, tout ce qui brille nest pas du fumier, alors que faire ? Première et seule règle à suivre : ne pas planter immédiatement après avoir appliqué du fumier. Il est fortement recommandé de laisser entre 1 et 4 mois selon le type de fumier avant de planter pour obtenir le bon degré de décomposition.

Attendre quil se décompose… nest-ce pas du compostage ?

Dune certaine manière oui, et donc, le compostage avec le fumier, est la méthode la plus appropriée dans les vergers et les moins vergers (il est préférable à lapplication directe). La fertilisation avec du fumier composté industriellement est de plus en plus utilisée. Récemment, un producteur de cerises ma dit quil ajoutait du fumier composté à plusieurs hectares de ses vergers et quil sen sortait très bien.

Y a-t-il des limites à lapplication de fumier ?

Bien sûr, il y a des limites, notamment du point de vue de la protection de lenvironnement sur la nitrification des aquifères. En Espagne, la limite normale imposée est de 170 kg dazote par hectare de terre et par an . Cela se fait principalement pour les engrais chimiques qui sont beaucoup plus concentrés en azote que le fumier, bien que lutilisation de fumier comme le lisier de porc ou le fumier de volaille soient également dans le collimateur de cette nitrification excessive. Vous pouvez le voir dans les règlements européens.

DIRECTIVE 91676/CEE RELATIVE À LA PROTECTION DES EAUX CONTRE LA POLLUTION PAR LES NITRATES PROVENANT DE SOURCES AGRICOLES

Faisons un calcul rapide :

La quantité moyenne dazote dans un fumier peut être rapidement établie à 0,5-0,7% (à lexclusion du fumier de volaille), sans entrer dans dautres calculs sur la fraction organique, la fraction minérale, la teneur en humidité ou les unités fertilisantes. Il sagit dun calcul plutôt grossier, mais pour nos besoins, il peut être utile. Cela signifie que chaque kg de fumier contient 6g dazote total. Par une simple règle de trois, pour atteindre les 170kg de Nha – an il nous faudrait environ 28.000 kg de fumier comme valeur moyenne pour dépasser la limite légale.  Ces chiffres, ramenés à un petit verger de 100m2 nous donnent un maximum de 280 kg de fumier.

Quapporte le fumier que la fertilisation minérale napporte pas ?

[pullquote la contribution la plus importante du fumier est la matière organique [pullquote]

Deux mots, un concept : Matière organique. Au final, dans les cultures hautement industrialisées, le sol devient un simple support physique sur lequel sont appliquées des doses spécifiques déléments X de restitution sous forme déléments minéraux apportés par les engrais macro (NPK) et micro-éléments. Et la matière organique ? De nos jours, on considère quun niveau adéquat de matière organique présente dans un sol agricole doit se situer entre 2 et 3%. De nombreux sols exploités intensivement natteignent pas 1%. La conséquence la plus directe est un sol sans structure, sans spongiosité et avec de nombreuses carences. Un sol qui devient un simple support physique pour les plantes, sans ce qui est nécessaire à leur croissance. Conséquence ? Le besoin de fertilisation. Cest pourquoi le sol doit être récupéré, et pas seulement fertilisé pour la prochaine récolte.Énumérons quelques avantages de la matière organique dans le sol :

  • Améliore la structure colloïdale du sol.
  • Améliore le drainage.
  • Réchauffe le sol.
  • Réduit lengorgement par leau (grâce à lamélioration du drainage).
  • Améliore le pouvoir tampon contre les changements de pH (bien qua priori lhorizon le plus superficiel puisse varier).
  • Réduit lérosion.
  • Meilleure utilisation de leau.

  • Et surtout, il favorise la vie microbiologique du sol.

Dans larticle consacré à la matière organique du sol vous verrez chacun de ces points bien développés.

Si nous avons réussi à clarifier certaines choses sur le fumier, nous verrons les caractéristiques des plus communes et un tableau avec les concentrations de chaque nutriment qui peut être très très utile pour savoir ce que nous avons dans nos mains … avec des gants bien sûr xD. Il faut dire que ces chiffres ne doivent jamais être considérés comme absolus. Nous devons tenir compte du fait que la composition du fumier dune espèce animale peut varier en fonction de lâge, de lalimentation (qui a le plus dincidence) et dautres facteurs.

ANIMALMAT. SEC %N %P2O5 %K2O %CaO %MgO %SO4 %Vaches (fraîches)60,290,170,100,350,130,04Vaches (sèches)160,580,010,490,010,040,13Moutons (frais)130,550,010,150,460,150,16Moutons (secs)351,950,311,261,160,340, 34Equino (fresco)241,550,351,500,450,240,06Equino (seco)100,550,010,350,150,120,02Porcino (seco)180,600,610,260,090,100,04Gallinaza (seco)476,115,213,20——Camélidos (seco)373,61,121,20——

Source : FAO

Caractéristiques de chacun des différents types de fumier

Bovins

Cest un fumier à haute teneur en eau et généralement équilibré bien que quelque peu déficient en azote et en potassium.Il nest pas considéré comme mauvais, pas du tout, mais il en faut plus et il est généralement préférable de le composter pour léquilibrer un peu plus. Comme nous pouvons le voir dans le tableau ci-dessus, la fraction N est la plus faible de toutes, principalement parce que lextrait de matière sèche est le plus faible de tous (frais). Comme elle contient beaucoup deau, la proportion dazote diminue.

Mouton

Très équilibré en nutriments et avec une très bonne quantité de chacun dentre eux. Cest le plus apprécié des fumiers (parmi les plus courants en Espagne) avec le fumier de cheval pour sa teneur en potassium principalement et sa meilleure valeur en Phosphore bien que celle-ci soit encore parfois insuffisante. Comme il contient près de 35 % de matière sèche, cest un fumier à faible taux dhumidité, très compact et qui nécessite donc un processus de compostage adéquat avant de lajouter. Cest un très bon engrais pour lactivation du tas de compost (augmente la température du tas). Il est parfois nécessaire dajouter des composants cellulosiques (paille) pour favoriser laération et éviter les fermentations anaérobies. Notre ami Germán Tortosa de Compostando ciencia, nous montre la caractérisation chimique du fumier de mouton.

Équine

Similaire au fumier de mouton, avec un peu moins déléments nutritifs secondaires (Ca, Mg, S) mais toujours très bon. Il contient un peu plus dhumidité que le fumier de mouton, mais sa fraction sèche (24 % de matière sèche) est encore beaucoup plus élevée que celle du fumier de bovin (16 % de matière sèche). Le fumier de cheval vient généralement avec la litière de paille des écuries. Il nest donc pas nécessaire dajouter un composant fibreux au compost, comme cest le cas avec le fumier de mouton. Et voici la caractérisation chimique du fumier de cheval.

Fumier de poule

En raison du type de mébaolisme des volailles, comparé à celui des ruminants (mouton, cheval, vache), le fumier ou plutôt les fientes de volailles ont le plus haut pourcentage de matière sèche (environ 50%) et donc des teneurs en NPK très élevées par rapport aux précédentes . Il nest pas bon dutiliser le fumier de volaille comme engrais. Ils ont une grande capacité nutritive et également sous une forme assimilable bien que toutes les améliorations du sol que nous avons mentionnées précédemment (drainage, structure, aération), soient mieux réalisées avec les précédents. En outre, il faut tenir compte du fait que ce type de fumier nest pas très pratique dans les sols calcaires dont le pH tend plutôt vers la zone basique, car sa forte teneur en calcium augmentera encore cette valeur.

Porcins

Le lisier de porc est un élément de controverse et de débat concernant sa gestion, étant donné les millions de tonnes de ce déchet généré chaque année et son ajout disproportionné et presque incontrôlé aux terres agricoles. Dans de nombreux cas , ils provoquent la nitrification des aquifères précisément à cause de lexcédent qui finit par dépasser les limites légales mentionnées ci-dessus. Cest un fumier dense et difficile à gérer, et il nest pas commode de lutiliser ou den abuser seul. Dans le cas dune utilisation pour un verger, il est possible de lutiliser mélangé avec beaucoup de fraction de paille, dautres fumiers afin déquilibrer un peu sa structure et de le rendre plus facile à manipuler.

Camélidés

En Espagne, ce nest pas courant, il est clair que les chameaux ne sont pas abondants dans notre pays, mais si nous regardons les fractions de matière sèche et les éléments nutritifs, nous sommes face à un fumier aussi bon que le fumier de mouton ou de cheval (il ny a pas de données des éléments secondaires). Nous voyons quil a une fraction sèche très élevée, il sagira donc dun fumier sec et compact. Un chameau ne peut pas se permettre de produire un fumier riche en eau pour des raisons évidentes. Il nest pas très utilisé ici mais jai eu envie de lajouter comme curiosité…

Nous espérons quavec ceci, nous avons fait la lumière sur le fumier comme engrais.

Salutations dAgrómatica.