Comment cultiver et soigner le Ruscus (Ruscus aculeatus)

Cela fait un moment que nous navons pas parlé du jardin. Maintenant que le printemps commence, cest le moment idéal pour planter de nouvelles choses dans le jardin. Si vous vous demandez quel type darbuste mettre dans cet endroit morne du jardin, ne cherchez pas le vôtre ou les haies habituelles. Voyez ce que vous pensez de ce Ruscus ou aussi appelé Lesser Holly . Sa floraison quasi permanente et ses feuilles persistantes apporteront une touche de couleur en hiver. 

Le balai de boucher est appelé petit houx ou houx, bien quil ny ait aucune ressemblance.

Morphologiquement, quand on regarde un balai de boucher, on voit des “feuilles” (je dirai plus tard pourquoi jai mis les feuilles entre guillemets) avec un certain aspect pointu et des baies rouges sur les buissons femelles qui portent des fruits en hiver… Dit comme ça, on penserait à un houx, nest-ce pas ? Sur le plan taxonomique ou botanique, elles ne se ressemblent que par le fait quelles sont des plantes.

Ils ne partagent ni genre, ni famille, ni même sous-royaume. Cest curieux, mais cest comme ça. Le houx est Ilex aquifolium .

Le balai de boucher ou petit houx est Ruscus aculeatus . En fait, il ressemble plus à une asperge quà un houx, et non, je ne plaisante pas. Il appartient à la famille des Asparagaceae. Je ne pense pas avoir besoin den dire plus … A partir de cette clarification, commençons à parler un peu plus du balai de boucher.

Le balai de boucher et sa “routine”…

Traditionnellement, on lutilise pour certaines propriétés qui trouvent leur raison dêtre dans une molécule très spécifique : La rutine . La rutine ou rutoside est un flavonoïde (un très grand groupe de molécules qui métabolisent de nombreuses plantes) auquel on attribue une multitude de propriétés, de lanti-inflammatoire à lanticancéreux.

La véracité des propriétés est laissée aux experts biochimistes et pharmaciens car beaucoup de choses ont été dites et redites sur les flavonoïdes et leurs prétendus bienfaits.

(tixagag_1) Lindustrie a littéralement fait fortune avec des aliments fonctionnels et des compléments alimentaires riches en flavonoïdes qui se sont avérés par la suite être de simples placebos et sans effets démontrables.

Oui cest vrai, jai lu récemment une étude sur la bioactivité des extraits et composés de Rusco, une étude menée par plusieurs instituts de recherche et universités en Allemagne et en Serbie. Cette étude a été réalisée dans des conditions très spécifiques de cultures microbiologiques dun grand nombre de bactéries pour voir, de manière isolée, les propriétés bactéricides de certains de ces extraits, dont la rutine. Les résultats sont prometteurs, mais comme nous lavons dit, il sagit de tests de composés isolés dans des milieux de culture contrôlés. Leffet sur les humains na pas été évalué. Cet article ma fait penser à Rusco et cest pourquoi jécris ces lignes aujourdhui.

Voici le lien vers larticle :  Bioactivité des extraits et des composés de Ruscus aculeatus L. et Ruscus hypoglossum L.

Caractéristiques qui font du balai de boucher un arbuste très spécial

Sa nature rhizomateuse

Tout dabord, nous devons dire que cest une plante rhizomateuse et en tant que telle, nous devons savoir quelle a quelques tiges souterraines doù émergent des tiges de fleurs.Ce sont des plantes qui ont tendance à sétendre facilement grâce à cette caractéristique.

Lexemple le plus connu de plante rhizomateuse est peut-être le gingembre. En réalité, ce dont nous profitons avec le gingembre nest pas la racine mais un rhizome, une tige en fait. Le balai de boucher partage cette morphologie souterraine avec le gingembre.

Photo par arslanzirai.fr.ec21.com

Que sont les feuilles et que ne sont pas les feuilles dun balai de boucher

Il existe une structure de feuille très curieuse que lon ne voit pas très souvent. Il est appelé filoclado et bien quil ressemble à une feuille, il nen est rien. On dit souvent quil sagit des fausses feuilles du genêt de boucher. Il sagit en fait dune partie de la tige avec une seule épine à son extrémité.

De ce filoclado sortent les fleurs, plus voyantes caractéristiques de cette plante. La fleur na pas une grande valeur ornementale bien que le seul fait quelle semble émerger dune feuille supposée soit déjà suffisant pour jeter un œil sur elle et être surpris.

Cest une plante dioïque (comme le houx) donc nous aurons des plantes avec des fleurs mâles et des plantes avec des fleurs femelles. Si nous voulons le planter dans le jardin, nous devons être sûrs davoir les deux … Les baies ne fructifient pas par magie !

Photo de asturnatura.com

Feuillage persistant, baies rouges voyantes mais toxiques… soyez prudent.

Un arbuste à feuilles persistantes, qui donne toujours de la couleur pendant les saisons les plus dormantes du monde végétal (généralement lhiver). Avec cet arbuste aux feuilles et aux tiges vertes, nous nous assurons une certaine couleur chlorophyllienne pendant les longues périodes dhiver.

Ses baies globulaires, dun rouge profond, sont ce qui décore vraiment larbuste et le fait ressembler au houx. Faites attention car ils sont toxiques et peuvent provoquer une grave gastro-entérite.

Il fleurit presque toute lannée , ce qui le rend très attrayant

Photo de Katya

Parlons des besoins de culture du balai de boucher

Température et lumière

Cet arbuste a besoin de conditions ombragées ou semi-ombragées en évitant autant que possible le soleil direct. Il est rustique mais peut souffrir en hiver si les gelées sont très sévères et continues.

Ce nest pas un arbuste très adapté aux climats de montagne où les températures descendent facilement de -5 0 -10ºC.

Sols et irrigation

Préfère les sols neutres à légèrement acides, typiques des zones boisées, de la végétation dense, ombragée et humide, mais supporte également une certaine alcalinité et les sols secs. La rusticité en termes de sol est plus quassurée.

[alert ]En hiver, elle a à peine besoin dêtre arrosée. Pendant les périodes estivales, si elle ne se trouve pas dans une zone très humide, elle aura besoin dun arrosage régulier. En tout cas, il a une certaine tolérance à la sécheresse, mais il nest pas conseillé de trop sembrouiller. [alerte]

Multiplication. Ravageurs et maladies

Pour se multiplier et obtenir un effet de haie, il faut le faire au printemps en coupant ou en divisant le buisson. Si elle est faite par bouturage, vous devez attendre quelle prenne racine dans un pot, puis la transplanter lorsquelle a développé son système racinaire. Lun des avantages de cette haie est que sa résistance aux parasites et aux maladies est très élevée.

Elle nest pas aussi délicate que dautres plantes de jardin plus connues.