Belesa ou tueur de poissons. Culture, soins et origine

Aujourdhui dans Agromática nous allons parler dune plante très curieuse : la belesa. Non pas pour ses propriétés, non pas pour sa floraison, ni même pour sa valeur ornementale (bien quelle en ait), mais parce quelle donne naissance à un mot espagnol.

Origine du Belesa ( Plumbago europaea L.)

La bélière ou tueuse de poissons est une plante appartenant à la famille des Plumbagaceae. Le genre Plumbago comprend très peu de plantes. Actuellement, selon La liste des plantes, il ny a que 17 espèces acceptées de ce genre et Plumbago europaea L. est celle qui décrit le genre.

Cest une plante dorigine méditerranéenne et très étendue en Espagne, où elle se trouve pratiquement dans toute la péninsule bien que son extension nous indique quelle se donne mieux dans la zone méditerranéenne. Dans la nature, on le trouve dans les sols pauvres , les terrains vagues, les zones rocheuses, les endroits secs et sablonneux, salins près de la côte , dans les fossés…

Distribution de Belesa ( Plumbago europaea L.). Source : GBIF.org

Principales caractéristiques du belesa

Cest une plante vivace des zones tempérées et chaudes . Dans les zones à hivers rigoureux, il meurt mais au printemps suivant, avec les bonnes températures, il commence à germer. Il sagit dun arbuste rampant , ne dépassant pas plus de 1 mètre mais se maintenant habituellement dans des tailles de 30-60 cm habituellement.

Sa floraison se fait en épi , avec de nombreuses fleurs roses. Comme nous pouvons le voir dans le détail de la fleur, les petites inflorescences se composent de 5 pétales et dune corolle nettement tubulaire ainsi que de son pédoncule. À lœil nu, on peut voir les étamines libres. La fleur est petite . Pas plus de 1,5 cm mais comme il y a pas mal dinflorescences, il a un certain attrait.

Détail de la fleur du belesa. Photo par : Tico

Quel mot espagnol peut dériver de Belesa ?

Et voici la partie littéraire de larticle. Nous vous disons souvent que les noms scientifiques nous donnent une idée du type de plante que nous traitons. Son odeur, son parfum, la forme de ses fruits, ses usages, ses propriétés… Cest le cas par exemple de toutes ces espèces qui se terminent par officinalis . Dans ces cas, nous saurons quil sagit dune plante utilisée pour certaines propriétés médicinales ou pour la consommation humaine.

Dans ce cas, nous pouvons effectivement en déduire quil sagit dune espèce dorigine européenne. Ceci est évident daprès la carte GBIF précédente. Mais nous pouvons également déduire certaines choses du genre Plumbago . En anglais, cette plante est appelée leadwort.  Il ny a pas de traduction littérale du mot mais le plomb est le plomb et le moût est le moût. Et cest là que lassociation directe entre en jeu. En anglais, le plomb est laplomb. Prenez ça ! Mais il ne vient pas de langlais mais du latin Plumbum, (plomb) car on pensait que cétait un bon traitement contre le saturnisme. Doù le nom anglais qui pourrait être traduit par “concoction de plomb” ou quelque chose de similaire.

Mais dans ce cas, cest le vulgaire, Belesa, qui va générer un mot de notre vocabulaire riche et reconnu et cest… (roulement de tambour)…

EMBELESAR

Cest exact. Selon le RAE, la définition dembellisseur est : ravir ou captiver les sens. Faisant allusion à un état de stupéfaction, denchantement ou de confusion. Vous avez peut-être entendu de nombreuses fois des expressions comme être envoûté par quelquun, par sa beauté.

Eh bien, la racine du mot vient de cette plante. La belesa. En – belesa , qui acquiert létat de belesa.

Et puis nous arrivons à son deuxième nom commun : matapeces . Il se peut que ce terme nous rende confus mais il ne fait que réaffirmer son origine.

Belesa est une plante aux propriétés narcotiques , grâce à un composé chimique appelé plumbagine (vous savez maintenant que de nombreuses plantes du genre Plumbago possèdent cette substance) une naphtoquinone qui a des effets sur le système nerveux central en plus dautres propriétés telles que fongicide, cytotoxique et bactéricide¹.

Grâce à cette molécule, le belesa a été utilisé pour étourdir et engourdir les poissons dans les piscines et les petits étangs de pêche. Cest aussi simple que cela.

Et cela nous amène à un autre terme : embarbascar dont la signification est de pêcher avec du verbasco ou dautres plantes similaires, pratique que les Romains exerçaient déjà avec la plante originale qui a donné naissance à ce terme ( Verbascum thapsus ) Et qui est totalement interdite en Espagne. Il existe de nombreuses plantes aux composés variés, traditionnellement utilisées comme des plantes “tueuses de poissons” pour faciliter la pêche¹.

Laissant de côté la partie étymologique et linguistique du terme, voyons les propriétés culturales de la belesa et si elle présente un réel intérêt ornemental.

Culture et soins du belesa

Températures et éclairage

Cest une plante méditerranéenne donc elle ne tolère pas bien le froid.Son caractère méditerranéen lui permet de bien résister aux températures estivales élevées. Dans les régions froides, il est tout à fait possible de le couvrir ou de lamener dans une serre si lon veut son caractère vivace. Elle exige le plein soleil. Les orientations sud sont les meilleures. Cest une plante grimpante je rampante, pour ce quelle peut être utilisée comme tapizante en tenant compte de lorientation.

Arrosage et humidité

Il tolère la sécheresse mais si on larrose avec une certaine assiduité en été, on obtiendra une croissance optimale. Comme nous le disons toujours, un arrosage abondant ne signifie pas un arrosage quotidien. Pensons que la région méditerranéenne peut connaître des mois entiers de sécheresse pendant la période estivale. Il est donc recommandé darroser en laissant le sol sassécher entre les arrosages. Sinon, il est très facile datteindre la redoutable asphyxie des racines.

Photo by : Wikimedia commons. Son attrait ornemental nest pas non plus exagéré comme on peut le voir sur cette photo.

Sol et fertilisation

En tenant compte de lhabitat et du type dirrigation, nous pouvons déduire le type de sol . Les régions méditerranéennes ont généralement des sols calcaires, quelque peu salins, tirant donc un pH basique bien quil tolère également les sols neutres et légèrement acides. Dans la partie texturale du sol , il faut un sol drainant , quelque chose de sableux, qui ne fait pas la moindre flaque.

Lengrais nest pas nécessaire car elle pousse sur des sols pauvres, rocheux et infertiles mais un engrais générique peut être utilisé dans leau dirrigation un peu avant et pendant la floraison (du printemps à la fin de lété). La fréquence de la fertilisation peut être adaptée à la fréquence de larrosage. Tous les 15 jours environ. Ceci au cas où nous voudrions une croissance plus élevée

Élagage du belesa

Tolère bien lélagage. Étant grimpante et couvre-sol cette plante se ramifie beaucoup, et la taille favorise précisément cela. Le moment de la taille est juste après la floraison . Aucune instruction particulière nest requise. Il suffit de le tailler pour le façonner ou le conduire où vous voulez en fonction de la configuration du jardin ou de la zone à couvrir (clôture, mur…).

Ravageurs et maladies

Cest une plante assez rustique et peu affectée par les virus ou les champignons sauf en cas de humidité excessive . Comme presque toutes les plantes de jardin, peut souffrir de lattaque de puceron donc vous devrez surveiller cela et ajouter du savon de potassium ou des produits spécifiques en cas de présence de ce ravageur inconfortable.

Propagation

Il est fait par des graines . Il est conseillé de le faire dans une serre ou un lit de semences dans les régions froides, lorsque les gelées hivernales satténuent. Elle peut être transplantée à lextérieur lorsque vous avez la certitude de labsence de gelées inattendues de dernière minute.

Autres espèces du genre Plumbago

Bien que cette plante soit lespèce type du genre, il existe dautres espèces ayant une plus grande valeur ornementale . Le plus connu est Plumbago auriculata ou aussi appelé Plumbago capensis . Ce sont des synonymes. Son nom commun est le jasmin bleu .

. .

Références non citées dans le texte : 1. des racines : étymologies ravageuses de mots communs issus de plantes. José Luis Acebes Arranz. Département dingénierie et de sciences agricoles. Domaine de la physiologie végétale. Faculté de biologie et denvironnement CC. Sciences biologiques et environnementales. Université de León.

(tixagag_1)